Bijoux
to be loaded
Créateurs
to be loaded
Journal
to be loaded
services
to be loaded
Europe (€)

Shipping zone

Languefr

Sélectionnez votre langue

Lundi, 29 juillet, 2019

Diane Ducasse

Depuis quelques années, nous collaborons avec Diane Ducasse sur nos shootings bijoux et lors de nos trunkshows. Son oeil hors-paire et son sens esthétique proche du notre font d'elle une partenaire précieuse. C'est donc tout naturellement que nous avons souhaité la rencontrer dans son showroom pour vous faire partager son univers personnel et celui sa marque DA/DA.

 

1. Avant toute chose, pourrais-tu te présenter ? 
Je suis styliste, je me suis formée au Studio Berçot et j’ai ensuite fait mes classes chez Lanvin, Marc Jacobs et Michel Vivien. Par la suite, j’ai été le bras droit du décorateur Vincent Darré, avec qui nous avons créé des numéros exceptionnels pour le magazine l’Officiel. Après ça, je me suis lancée en freelance et j’ai collaboré avec différentes maisons. J’ai lancé ma marque DA/DA en 2016, en parallèle de ces activités que je continue pour certaines. 

2. Depuis quand es-tu attirée par la mode et quand as-tu décidé de lancer ta propre marque ? 
J’aime instinctivement les couleurs et les matières et il se trouve que ça rejoint la mode ! C’est naturel pour moi… Cela remonte à mon enfance, toutes les femmes de la famille peignent, dessinent, sont des artistes passionnées. J’ai moi-même toujours dessiné. À l’école, je me souviens aussi avoir toujours été habillée différemment de mes camarades de classe ; les couleurs de mes vêtements détonaient !

3. Quelles ont été les étapes clefs dans le lancement et le développement de DA/DA ? 
Je ne rêvais pas de créer ma marque, je n’y avais même jamais pensé. C’est arrivé du jour au lendemain, j’ai eu besoin de créer quelque chose de personnel. Le freelance c’est bien mais on suit l’identité de différentes maisons et on se perd un peu parfois.  Je me suis dis « si je crée ma marque, ce sera inspiré du vestiaire d’homme », car je ne trouvais pas ce que je cherchais. Je sentais que ça allait arriver, que les costumes d’hommes au féminin allaient se développer et qu’il fallait que je le fasse maintenant, et j’ai eu un bon instinct ! Mais je ne fais pas que des costumes, je travaille par looks. J’aime l’idée de créer des basiques et des pièces qui suivent les mouvements rapides de la mode. 

En ce qui concerne les étapes marquantes du lancement de ma marque, je dirai que la première étape - pas des plus simples - était de trouver un nom ! Puis une identité de marque, un logo, cela m’a demandé beaucoup de détermination. Je me souviens ensuite de ma toute première parution presse, au Madame Figaro : c’était une étape importante pour moi. Ensuite la première présentation, l’ouverture de ma boutique pendant un an, l’arrivée au Bon Marché en février dernier qui était aussi un moment majeur dans l’aventure DA/DA.

Veste DA/DA SS19

4. Et pour la suite ? 
Plein d’envies… J’aimerais engager des collaborations en dehors du vêtement car je suis notamment passionnée de chaussures et de sacs.

5. DA/DA peut donc s’incarner dans autre chose que des vêtements ? 
Oui bien sûr, le design par exemple ! D’abord sous forme de collaborations avec des personnes qui ont les outils, le savoir-faire… C’est un rêve ! Je ne suis pas du tout arrêtée aux vêtements. 

6. Selon toi, qui est la cliente DA/DA ?
J’ai exactement la cliente que je fantasmais avant de lancer ma marque ! Elle est variée et c’est ça que j’aime. Les âges, les silhouettes, les dégaines sont différentes… Ma cliente ne vient pas par hasard, elle sait qu’elle trouvera une belle coupe dans laquelle elle va se sentir bien, avec des matières de qualité. Elle est pointue, elle me parle de créateurs que j’adore comme Yves Saint Laurent et Yohji Yamamoto, elle comprend les bords francs, pourquoi j’en mets et pourquoi j’adore ça.

Collection DA/DA SS19

7. Tu as travaillé avec Vincent Darré, Inès de la Fressange et d’autres grands noms de la mode, que t’ont-ils apporté dans ton parcours ?
Ils m’apportent de la confiance, du soutien, des conseils, une présence et une force aussi. Je les respecte et je les admire, j’ai envie qu’ils soient fiers de ce que je fais. 

Présentation DA/DA FW19 dans le showroom de Vincent Darré

8. Quels sont tes rituels de travail, à quoi ressemble une journée type pour toi ? 
Je n’ai pas une journée qui se ressemble et c’est ça qui me plaît. Cela peut être stressant parfois, excitant souvent car je fais 1000 choses à la fois : c’est mon côté styliste :)
Mes journées sont très chargées, très actives et changeantes, parfois c’est davantage la création, parfois l’administratif... 

Bague Rabih Kayrouz

9. On en vient au bijou, quelle place tient-il dans ta vie ?
Je ne porte pas énormément de bijoux mais ils sont précieusement choisis comme cette bague très fine portée tous les jours depuis mes 25 ans, offerte par mes amis. J’ai perdu une chevalière de famille, celle de mon grand-père, cela me rend très triste… Pour le reste, j’aime les bijoux gros et décalés qui se remarquent comme ceux de Rabih Kayrouz et de Charlotte Chesnais. D’ailleurs l’univers de Charlotte colle bien à celui de DA/DA : on ne comprend pas tout de suite la pièce, son fonctionnement paraît compliqué alors qu’il est super simple ! 

Bagues Ana Khouri et Charlotte Chesnais

10. Tu es installée à Saint-Germain-des-Prés où nous avons récemment ouvert notre troisième boutique. As-tu des adresses particulières dans ce quartier à partager avec nous ? 
J’aime cet esprit village, j’aime les commerçants de la rue du Cherche-Midi. Je n’ai pas grandi à Paris mais à la Réunion puis à Lyon. Ma famille vit désormais dans le Pays Basque, c’est là que j’aime me ressourcer. J’ai donc besoin de verdure c’est pourquoi j’adore le jardin du Luxembourg. Je marche beaucoup, je vais partout à pieds.
Pour les bonnes adresses… J’aime l’italien Marcello, Breizh café à Odéon (j’adore les crêpes), les nouveaux restaurants vegans de la rue du Cherche-Midi. Je suis aussi fan du design du Rouquet, boulevard Saint-Germain et j’adore me ressourcer au Musée Rodin.

Musée Rodin, restaurants Marcello & Breizh Café

Merci Diane !

Crédits photos : Aisling Greally-Almond - Ten Days In Paris 

In this article
In the same category

Bbrg Contact

Send a message

Contactez-nous

We are available
Conception, design & développement

Conseil personnalisé

Vous pouvez contacter notre équipe qui répondra à vos questions, vous apportera des précisions techniques ou vous enverra des photos supplémentaires en situation portée.

Par téléphone

+33 (0) 1 42 60 52 39

de 10h à 19h du lundi au vendredi

Me notifier par email

Ce bijou n'est plus disponible : les ateliers travaillent d'arrache-pied pour en créer de nouveaux. Inscrivez-vous afin d'être notifié de sa disponibilité.