Bijoux
to be loaded
Créateurs
to be loaded
to be loaded
Journal
to be loaded
services
to be loaded
Europe (€)
Languefr

Sélectionnez votre langue

Mercredi, 22 avril, 2020

Samuel François

Portrait par Sofia Sanchez et Mauro Mongiello 

Samuel François a rejoint pour notre plus grand plaisir les vitrines de la boutique WHITE bIRD de la rue du Mont Thabor en décembre dernier. Depuis, nos clients sont émerveillés par ses bijoux baroques en bronze émaillé qui expriment son goût pour l'Antiquité, la magie, les formes organiques et végétales. Nous sommes allées rencontrer Samuel pour l'interviewer (c'était avant le confinement bien sûr...) et en savoir plus sur son histoire, ses sources d'inspirations et ses projets. 
Bonne lecture ! 

 

  

1. Tout d'abord, pourriez-vous vous présenter pour ceux qui ne connaissent pas encore votre travail ? 
 Je ne suis pas à proprement parler « bijoutier ». Je me définirais plus comme une personne qui vient de la mode - j’ai étudié le dessin de mode, la création de mode, au studio Berçot (école de mode qui a une aura « créative »), avant de devenir styliste photo (métier que j’exerce toujours, je suis rédacteur en chef mode du magazine NUMERO, et collabore avec d’autres publications). Même si mon histoire m’a toujours amené vers les bijoux - réalisés pour la créatrice martine Sitbon notamment, au début de ma vie professionnelle, ce n’est que récemment que j’ai mis un peu plus en forme cette partie de ma personnalité. 

  

2. Quel est votre premier souvenir lié aux bijoux ? 
Premier souvenir. Pour ce qui est de souvenir réel, il s’agit d’un bijou non précieux, une broche en métal émaillé et pailleté qui représentait une lune - avec visage... Motif que j’ai d’ailleurs repris récemment. Il y a évidemment des souvenirs plus nébuleux, mais de l’ordre du fantasme, les coffres de bijoux, les trésors, les rutilances de pierres au cinéma, et même si ce n’est pas le premier souvenir, j’ai à la fin de l’enfance été tellement attiré par une broche en strass (« paris « écrit en strass) que j’ai dû voler, ce qui a déclenché une période de vols de « bijoux en magasin « - fantaisie, on s’entend...

 

3. Quelles sont vos plus grandes influences dans le monde du bijou et du design en général ?
Tout d’abord, je dirais Claude Lalanne évidemment. Un de mes souvenirs les plus marquants était d’ailleurs un mélange vêtement /bijou les robes seins et tailles de Claude Lalanne et Yves saint Laurent. Ensuite mes influences références varient de la main et de l’humour de Line Vautrin, aux formes organiques et sculptées d’Elsa Perretti, des bijoux pour les costumes de Danilo Donati pour Satyricon de Fellini, les broches de Calder, les sculpteurs beaucoup,  Jeanine Jeannet, rembrandt Bugatti, germaine richier, les pièces antiques, romaines, grecques, l’or sud americain précolombien... Les bijoux et objets art nouveau, certaines pièces surréalistes de Max Ernst. L’éventail est très large. 

 

Claude Lalanne et Yves Saint-Laurent - Photographie par Manuel Litran

4. Comment imaginez-vous la femme ou l'homme qui porte vos bijoux ? Quel  serait son style, sa personnalité ? 
Je n’ai pas d’idée préconçue quant aux personnes qui sont touchées par mon travail, et suis toujours étonné quand je vois mes bijoux portés. Et cela fait toujours plaisir de voir des personnes rentrer dans votre univers et se l’approprier. 

5. Avez-vous des rituels de travail ? À quoi ressemble une journée type pour vous ? 
Ayant plusieurs activités, je n’ai pas de rituel fixe, si ce n’est que je travaille dans l’encens et la musique, et je recule souvent avant de mettre à la tache... 

6. Avez-vous des projets créatifs ou autres que vous souhaiteriez partager avec nous ? 
Des envies : apprendre à travailler le verre, faire des pièces avec du cuir, faire des pièces en bois...  

Merci Samuel !

Dans cet article
Dans la même catégorie

Envoyer un message

Contactez-nous

Nous sommes disponibles

Conseil personnalisé

Vous pouvez contacter notre équipe qui répondra à vos questions, vous apportera des précisions techniques ou vous enverra des photos supplémentaires en situation portée.

Par téléphone

+33 (0) 1 42 60 52 39

de 10h à 19h du lundi au vendredi

Me notifier par email

Ce bijou n'est plus disponible : les ateliers travaillent d'arrache-pied pour en créer de nouveaux. Inscrivez-vous afin d'être notifié de sa disponibilité.