Bijoux
to be loaded
Créateurs
to be loaded
to be loaded
Journal
to be loaded
services
to be loaded
Europe (€)
Languefr

Sélectionnez votre langue

Mercredi, 16 décembre, 2020

Rencontre avec Sonia Ichti

WHITE bIRD ❤️  les femmes, toutes les femmes.
Après avoir rencontré Sonia, nous avons été frappées par l'évidence qu’elle devait poser avec nos bijoux. Sa prestance, sa singularité, ses idées, sa connexion au monde de la mode nous ont séduites. Mannequin, actrice et artiste, Sonia Ichti est surtout une femme libre. Sous l'oeil d'Olivia da Costa, Sonia pose de manière envoutante avec nos bijoux Karen Liberman, Elhanati ou Alice Waese. Lisez son interview et découvrez son parcours et ses inspirations pour ses créations de robes. 

1. Vous nous avez fait le plaisir de participer à un shooting de bijoux pour WHITE bIRD. Quel est votre rapport au bijou ?
J’aime les bijoux anciens qui ont une valeur sentimentale, ceux qui ont une âme. J’ai un rapport mystique et charnel aux bijoux.

Sonia photaographiée par Olivia da Costa pour White Bird Jewellery - Bagues Alice Waese, Collier Karen Liberman, Collier White Bird

2. Vous avez évolué dans le monde de la mode. Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Ma sœur était costumière à l’Opéra, ma tante était maître-tailleur et mon grand-père achetait et revendait des étoffes. Je suis née dedans et j’ai passé un C.A.P de couturière afin de réaliser mes propres créations. J’ai défilié pour de nombreux créateurs comme Martin Margiela, Haider Akerman XULY Bët, Kate Barry pour qui j’ai porté une robe de mariée rouge au Palace. Je défile encore aujourd'hui pour d'autres créateurs. Et puis, j’ai travaillé dans la boutique de Dries Van Noten, quai Malaquais pendant treize ans.

3. En mode, quelles sont les personnalités qui ont comptées pour vous, et pourquoi ?
Martin Margiela, pour sa liberté ! Yohji Yamamoto pour sa poésie de la parfaite chemise blanche au millimètres près,  Azzedine Alaïa, grand maître d'oeuvres qui a fait porter une petite robe noire moulante à des femmes rondes et des femmes minces. 

4. Pouvez-vous nous parler de votre projet personnel de création de robes ?
Créer des vêtements pour être à l’aise, il me semble, répondait à une vraie demande des femmes surtout celles qui ne sont pas à l’aise dans leur corps.  Après un C.A.P de couture, j’ai conçu récemment une petite ligne de robes, qui puissent aller à différentes morphologies, que l'on peut porter chez soi et à l'extérieur.

5. Vous avez travaillé dans le cinéma et le théâtre, qu’y avez-vous appris ?
Qu’il fallait avoir une énorme confiance en soi. J’étais très jeune et pas prête. Jouer au théâtre était une formidable expérience ! J’ai rencontré des personnalités (agents, acteurs, réalisateurs, dialoguistes…) et j’ai fonctionné au coup de cœur. Cependant, les voyages ont été plus importants pour moi.

@ichtisonia

6. Vous êtes créative. Quel outil ou medium préférez-vous manier ?
J’ai obtenu un diplôme de céramiste au Brésil où j’ai vécu très longtemps. Je travaillais avec une terre brute, il fallait la nettoyer avant de pour la travailler, l'idée qu'elle puisse être chargée de particules qui ont été vivantes, qui sont maintenant mortes, et reviennent à la vie sous une autre forme me plait. 

 7. En temps normal, quelle place tient le voyage dans votre vie ?
C’est ce qui m’a permis de me rencontrer, de me connaître. En allant vers d’autres cultures, j’ai rejoint la mienne. J’ai vécu au Brésil et sa nature brute m’a construite.

8. Vous avez une fille de 24 ans, pouvez-vous nous parler d’elle et de votre relation à votre mère ?
J’ai eu la chance d’avoir la mère que j’ai eu et la fille que j’ai. Ma fille a 24 ans et elle étudie aux beaux-Arts Je suis très fière d’elle, de ses qualités humaines. Je la trouve très mature. C’est un énorme cadeau dans ma vie. J’ai un profond amour et respect pour la figure de la femme forte qu’était ma mère. Elle avait l'intelligence du coeur, la plus importante à mes yeux, et le respect. Nous avions un rapport d'âmes. J’ai un lien invisible de valeurs par la parole et par l’exemple avec elles deux.

Sonia et sa fille pour Vogue Italie

9. Plus généralement, quelle place tiennent les femmes dans votre vie ? Lesquelles vous inspirent ?
Tout d'abord, ma mère ! Anna Magnani dans « Mama Roma », Irène Papas dans « Zorba le Grec », Maria Casarès. Des femmes fortes qui ne baissent pas le regard quand on les affronte. 

10. La représentation de la féminité a bougé ces dernières années. Quel constat portez-vous sur son évolution ?
La féminité doit changer. C’est une question encore très délicate car les femmes sont encore enfermées dans un carcan imposé, même si ces lignes bougent de plus en plus, grâce à nos ainées qui se sont battues. 

11. Pour vous, qu’est-ce qui rend une femme belle ?
Qu’elle s’accepte telle qu’elle est indépendamment des stéréotypes.

12. Vous lisez et aimez la musique. Quelles sont vos œuvres préférées ?
L’œuvre de Jacques Prévert tient une place très importante dans ma vie. Les compositions de Chet Baker, Van Morisson et Jean-Sebastien Bach aussi.

13. Comment faites-vous pour préserver votre liberté ?
La liberté régit ma vie. J’essaie de ne pas avoir peur. Je me bats contre mes peurs.

14. Quelle est votre philosophie de vie ?
Garder son âme d’enfant. J’espère rester enfant jusqu’à mes 90 ans.

15. Enfin, vous avez vécu les très riches heures de la nuit parisienne à l’époque où l’on créait la nuit aussi, comment vivez-vous la création actuellement ? Et comment envisagez-vous de créer à l’avenir ?
 J’ai eu 20 ans à l’époque où tout était possible. Il y avait beaucoup de spontanéité et pas de clivages sociaux comme aujourd’hui. Même si les réseaux sociaux m’ont permis de découvrir et de suivre des nouveaux créateurs, l’ouverture au monde n’est pas la même. Il y avait une folie qui n’existe plus. L’entraide est malgré tout toujours là et s’exprime différemment.
À l’avenir, je me vois bien dans une petite maison près d’un lac avec une machine à coudre, un tour de potier manuel et une grande cuisine.

Mini-Portrait chinois: 
Si vous étiez un bijou, ce serait : des boucles d’oreilles, sans, je me sens nue
Une pierre : un roc, le lapis-lazulli pour son bleu enveloppant, l’émeraude
Une fleur : le muguet
Un plat : le couscous, un plat commun à partager
Une oeuvre d’art : « Le Cerf blessé » de Frida Kahlo
Un auteur : tout Prévert pour garder mon âme d’enfant
Une artiste : ma fille 
Un pays : la Tunisie
Un animal : le chien pour sa fidélité
Un sport : le bâton-relais

Merci Sonia !

Dans la même catégorie

Envoyer un message

Contactez-nous

Nous sommes disponibles

Conseil personnalisé

Vous pouvez contacter notre équipe qui répondra à vos questions, vous apportera des précisions techniques ou vous enverra des photos supplémentaires en situation portée.

Par téléphone

+33 (0) 1 42 60 52 39

de 10h à 19h du lundi au vendredi

Me notifier par email

Ce bijou n'est plus disponible : les ateliers travaillent d'arrache-pied pour en créer de nouveaux. Inscrivez-vous afin d'être notifié de sa disponibilité.