Bijoux
to be loaded
Créateurs
to be loaded
to be loaded
Journal
to be loaded
services
to be loaded
Europe (€)
Languefr

Sélectionnez votre langue

Vermeil

Le vermeil est surtout connu pour son application dans l'orfèvrerie et dans l'argenterie. Cependant, de nombreux bijoux sont fabriqués en vermeil et bénéficient d'une préciosité remarquable. Le vermeil est une solution alternative très intéressante à l'heure où le prix de l'or s'envole, tant son apparence et son éclat l'imitent à la perfection. Ainsi, alors que ces bijoux avaient été délaissés au profit des autres métaux précieux (argent, or, platine), ils ont aujourd'hui le vent en poupe grâce à des créatrices comme Charlotte Chesnais et Sophie Buhai.

Couleur

Doré

Caractéristiques

Le vermeil est considéré comme un métal précieux. Il dispose donc d’un poinçon d’État et fait l’objet de réglementations douanières.

Dans le langage courant, le terme abusif d'argent plaqué or est utilisé pour parler du vermeil. Il répond en fait à des réglementations douanières strictes quant à sa composition. L'argent utilisé est dit massif et doit être au moins de 800 millièmes (titre minimal). La couche d'or doit être de grande qualité et doit faire en France au moins 5 microns d'épaisseur, avec un minimum de pureté de 750 millièmes (18 carats). Aux États-Unis, la qualité minimale du placage d'or doit être de 14 carats avec une épaisseur minimale de 2,5 microns tandis qu’au Canada, le vermeil doit être constitué d’au moins 92,5 % d'argent et plaqué d'or d'au moins 10 microns.

Généralement, les objets de taille importantes qui semblent faits en or sont en réalité en vermeil comme c’est le cas pour les trophées sportifs par exemple. La dorure réduit le besoin de nettoyage et donc le risque d’abimer les bijoux en vermeil. De plus, il ne donne pas d'allergie puisqu’il est composé d’or et d’argent, deux métaux anallergiques.

Origine

Ce sont les Incas qui furent les premiers à réaliser des objets en vermeil grâce à des techniques de dorure très complexes. Ces techniques sont nombreuses. Dans l’Odyssée d’Homère, c’est le pliage ou martelage sur feuille d’or ou d’argent qui est mentionné tandis que la dorure au mercure fut utilisée dès le IVème siècle avant JC. Cependant, la production de vermeil selon ce procédé fut stoppée en raison de la toxicité du mercure. Désormais, le procédé utilisé est celui du placage par électrolyse.

Histoire

Bien que très résistant, le vermeil n’avait alors pas beaucoup de succès jusqu’à récemment mais la montée du prix de l’or a fait redécouvrir ce métal. Son histoire remonte à l'Antiquité, avec l'apparition de techniques de dorure qui ont précédé le vermeil tel qu'il est connu aujourd'hui. Le mot vient du bas latin vermis, qui signifie cochenille et fait référence à la couleur écarlate produite par cet insecte. Le vermeil est surtout connu pour être le métal précieux qui forme les médailles d'or des Jeux olympiques depuis 1912.

L'on a retrouvé d'imposants ouvrages en argent plaqué or chez les civilisations précolombiennes, ainsi que des bijoux et de l'orfèvrerie chez les Grecs et les Romains. L'usage est donc répandu chez les têtes couronnées et les puissants de tout temps afin de faire état de sa richesse, de son opulence et de sa puissance. La Vermeil Room de la Maison Blanche à Washington présente de nombreux objets de luxe en vermeil, notamment une magnifique coupe de vin faite par l'orfèvre Paul Storr.

Les anciennes civilisations ont redoublé d'imagination pour mettre au point leurs propres procédés de placage d'or. Les Grecs puis les Romains ont utilisé des techniques par pliage et martelage. Les premiers véritables objets en vermeil ont été inventés par les Incas. L'or est souvent travaillé avec de l'argent, qui symbolise la Lune, et dont les mines abondent dans les Andes. La méthode utilisée est la dorure par déplétion, ou par réduction. Ce procédé chimique consiste à enlever tous les métaux à la surface qui ne sont pas de l'or afin de garantir une grande qualité de la couche de dorure plaquée sur l'argent.

Plus récemment dans la France du XVIIIe siècle, la technique de la dorure au mercure se développe et le vermeil devient un métal précieux à part entière. Cependant, cette technique étant toxique pour les travailleurs, elle a été abandonnée, et le vermeil a été interdit un temps par les autorités françaises. Aujourd'hui, le vermeil est créé par la méthode avancée de la galvanoplastie, c'est-à-dire un dépôt d'or par électrolyse sur un objet en argent massif.

Envoyer un message

Contactez-nous

Nous sommes disponibles

Conseil personnalisé

Vous pouvez contacter notre équipe qui répondra à vos questions, vous apportera des précisions techniques ou vous enverra des photos supplémentaires en situation portée.

Par téléphone

+33 (0) 1 42 60 52 39

de 10h à 19h du lundi au vendredi

Me notifier par email

Ce bijou n'est plus disponible : les ateliers travaillent d'arrache-pied pour en créer de nouveaux. Inscrivez-vous afin d'être notifié de sa disponibilité.