Identification

VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE WHITE BIRD ?

Adresse Email

Mot de passe

Adresse Email/Mot de passe invalide !
Mot de passe oublié ?

S'inscrire

CRÉEZ VOTRE COMPTE WHITE BIRD
S'inscrire
Petite encyclopédie des pierres

Perle

Les perles ont toujours été très appréciées pour leur beauté et leur rareté. De la Chine à l'Inde, dans le monde arabe et dans la Rome Impériale et toutes les cultures du monde entier depuis des milliers d'années ont vénéré les perles avec autant de ferveur que les pierres les plus précieuse. Cette pierre tendre et féminine est la pierre de naissance associé au mois de juin. Elle est aussi offerte pour célébrer trente ans de mariage.
Voir tous les bijoux en perle...

Couleurs
La couleur des perles peut varier dans tout le spectre de l'arc en ciel : blanc, noir, rose, gris, bleu, ...

Famille
Roche d'origine organique

Origine

La perle d’ormeau (haliotide pie, Haliotis Kamtschatkana, mollusque aussi nommé abalone) est la plus belle et la plus précieuse, car sa culture n’est pas encore au point : on la trouve donc à l’état naturel dans… un seul ormeau sur 100 000 ! D’où sa rareté chez les joailliers. De couleur très riche, avec un lustre et une brillance remarquables, elle se trouve sur la côte ouest du continent américain, en Australie et en Nouvelle-Zélande.
La perle d’Akoya, ronde et brillante, blanc à jaune, est produite au Japon et en Chine par l’huître Pinctada Fucata.
La Perle de Tahiti, produite en Polynésie française, est généralement de gros diamètre et de couleur sombre, de l’aubergine au noir. Le mollusque est l’huître Pinctada Margaritifera
La Perle des Mers du Sud et celle d’Australie sont issues de l’huître Pinctada Maxima (Philippines, Indonésie, Australie), elles peuvent être de nombreuses couleurs.
Les Perles d’eau douce sont l’œuvre de diverses espèces de moules et sont cultivées en Chine et au Japon. Chaque moule peut produire jusqu’à 50 perles à la fois ! Parmi elles, la perle Biwa vient du lac Biwa au Japon.
Les Perles Keshi, très appréciés des joailliers, sont produites fortuitement à côté des perles provoquées volontairement par les perliculteurs. Celles de Tahiti sont très réputées.
Les Perles de conque, très rares, ne sont pas cultivées mais trouvées par les pêcheurs dans un coquillage appelé Lobatus Gigas.
Les Perles sauvages du Melo Melo, dans les mers du Sud, peuvent mesurer jusqu’à 40 mm !

Vertus

La perle est douce, tendre et féminine. Comme la nacre, elle procure apaisement et bien-être ; elle aurait des effets positifs sur les problèmes de décalcification. Il y a des siècles, on l’utilisait déjà pour soigner la démence et l’épilepsie, ainsi que la dépression. En Inde on lui prêtait des bienfaits multiples, notamment contre la phtisie, les problèmes ophtalmologiques, les hémorragies... La médecine hindoue l’utilise toujours, en poudre, pour raviver l’énergie, en particulier sexuelle. En Orient, on lui attribue des vertus en lien avec la fécondité et un caractère aphrodisiaque. Selon d'anciennes légendes indiennes, les prêtres, à la recherche de la lumière divine, tenaient une perle talisman dans la paume de la main. Une croyance voulait que des perles bien préparées rendaient la parole aux muets.

Caractéristiques

La perle est un biominéral, c’est-à-dire une roche d'origine organique. Elle est fabriquée de manière naturelle par certains mollusques bivalves, de la même façon que la nacre qui tapisse leur coquille. La perle est formée quand une sorte de petit objet irritant vient s'incorporer dans le tissu d'une huître ou d'un mollusque. La réaction du mollusque est alors de sécréter de la nacre, une combinaison de substances cristallines et organiques. Pendant que la nacre s'accumule dans les couches, elle entoure l'irritant et forme par la suite une perle. Les perles fines sont ces perles qui sont formées naturellement, plus ou moins par le hasard, par un parasite ou un morceau de nourriture se logeant, dans la chair du mollusque.
La teinte d’une perle dépend de trois facteurs :
- la couleur : elle va du blanc au noir en passant par l’argenté, l’or, le vert, le bleu… Elle dépend de l’espèce du mollusque producteur, de la composition de son environnement, et de la nature du nucléus. Les couleurs sont codées par des lettres, chaque zone de culture recensant une palette bien définie de teintes. Et à chaque teinte, on peut ajouter un nombre de 00 (clair) à foncé (100).
- les traits : ce sont des couleurs secondaires qui apparaissent sur la couleur de base, en une couche translucide. Leur présence n’est pas systématique.
- l’orient : c’est le nom qu’on donne au phénomène optique d’iridescence lorsqu’on parle de nacre ou de perles. Plus les couches d’aragonite sont fines et nombreuses, plus ces irisations mouvantes sont développées.

Histoire

En Chine, au IIIe millénaire avant notre ère, on collectait la perle comme paiement de l’impôt. A Suza, en Iran, on a retrouvé un collier achéménide de 216 perles datant de quatre siècles avant Jésus-Christ. Les Hindous disent que Krishna aurait cueilli la première perle au fond des mers, pour l’offrir en parure à sa fille le jour de ses noces.
Ce sont trois Japonais qui inventèrent le procédé de greffe pour produire des perles de culture avec les huîtres : Kokichi Nishikawa, un biologiste, Tatsuhei Mise, un charpentier, et Kokochi Mikimoto, fils d’un marchand de nouilles eurent la même idée quasiment en même temps, en 1904. Mais dès le XIIIe siècle, les Chinois savaient cultiver des perles de moules d’eau douce, et aujourd’hui, ils produisent environ 500 tonnes par an.
Une jolie légende polynésienne raconte que la jeune princesse Hina, sur l’île de Raiatea, se fiança avec un beau jeune homme, qui lui offrit à l’occasion de splendides bijoux perle. Heureuse, la jeune fille promit de ne les porter qu’à partir de son mariage, et en attendant, elle les fit garder par des hommes en armes qui les surveillaient jour et nuit. Malgré cela, un prétendant éconduit, Hiro, fit appel à elle sur un autre sujet. Elle dut refuser sa requête, et c’en fut trop pour Hiro qui, désirant se venger, réussit à voler les bijoux et à s’enfuir sur l’île voisine de Huahine. La princesse, éplorée, envoya contre Hiro un énorme chien à la force et au flair prodigieux. Le molosse se lança à la poursuite du voleur et rejoignit l’île de Huahine. Hiro se dépêcha d’enterrer son butin sous un rocher puis s’enfuit dans la montagne. Le chien réussit à retrouve les bijoux grâce à son flair : il posa sa patte sur le rocher, et son empreinte gigantesque y est toujours visible. Bien sûr, la princesse épousa son fiancé…
Voir tous les bijoux en perle
@WHITEBIRDJEWELLERY
© COPYRIGHT - 2017 WHITEBIRDJEWELLERY . ALL RIGHTS RESERVED